Connecte-toi avec nous

Business

15 Habits that could be hurting your business relationships

Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi.

Publié

on

Photo: Shutterstock

Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt.

Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio cumque nihil impedit quo minus id quod maxime placeat facere possimus, omnis voluptas assumenda est, omnis dolor repellendus.

Nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo.

« Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat »

Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur.

At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti quos dolores et quas molestias excepturi sint occaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga.

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente delectus, ut aut reiciendis voluptatibus maiores alias consequatur aut perferendis doloribus asperiores repellat.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

Facebook / Laisser un commentaire

ACTU EN IMAGE

L’UNICEF pour la protection des enfants dans un monde numérique

Publié

on

Photo: Shutterstock

L’UNICEF veut que les gouvernements et le secteur privé s’adaptent au rythme des changements pour ne pas exposer les enfants aux nouveaux risques et dangers des incidents d’Internet et des réseaux sociaux, rapporte son rapport annuel portant sur la situation des enfants dans le monde en 2017, transmis jeudi à l’AIP.

« Qu’elle soit utilisée à bon ou à mauvais escient, la technologie numérique fait désormais partie intégrante de nos vies, et ce, de manière irréversible. Dans un monde numérique, notre double défi est d’atténuer les effets nocifs et d’optimiser les avantages d’Internet pour chaque enfant », a déclaré le directeur général de l’UNICEF Anthony Lake.

Le rapport souligne, par ailleurs, qu’ « Internet accroît la vulnérabilité des enfants aux risques et dangers : utilisation de leurs informations personnelles à mauvais escient, accès à des contenus nuisibles et intimidation en ligne, notamment. Car, avec l’omniprésence des dispositifs mobiles, l’accès à Internet de nombreux enfants est moins surveillé et potentiellement plus dangereux ».

C’est pourquoi le Fonds des Nations unies pour l’enfance est une agence de l’Organisation des Nations unies consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants, recommande aux autorités gouvernementales de promouvoir l’habileté numérique pour permettre aux enfants de s’informer et de se connecter en toute sécurité tout en protégeant la vie privée et l’identité des enfants en ligne.

« Conçu pour les adultes, Internet est de plus en plus utilisé par les enfants et les jeunes et la technologie numérique affecte de plus en plus leur vie et leur avenir. Les politiques, pratiques et produits numériques devraient, de ce fait, davantage tenir compte des besoins des enfants, de leurs points de vue et de leur voix », a estimé le directeur général de l’UNICEF, Anthony Lake.

L’UNICEF a commencé sa mission en 1946 pour venir en aide aux enfants après la seconde Guerre mondiale. Son mandat fut rapidement élargi et il a commencé à aider les enfants dont les vies étaient menacées dans les pays en développement. Près de 60 années plus tard, l’UNICEF emploie plus de 7 000 personnes dans 157 pays et territoires du monde entier. Neuf membres du personnel sur 10 travaillent avec les gouvernements locaux et nationaux et d’autres partenaires, partout dans le monde.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTU EN IMAGE

Côte d’Ivoire/ Des instituteurs formés sur le déparasitage des élèves à Oumé

Publié

on

Au total, 53 enseignants du primaire choisis pour administrer des déparasitants aux élèves, ont suivi du lundi au mardi au groupe scolaire de Krakou d’Oumé, une formation sur le déparasitage des élèves du fait de la prévalence du département en parasitose attestée, selon une enquête réalisée par le Centre suisse de recherche de l’Université de Cocody.

Le choix des enseignants responsables des cantines du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) pour administrer les déparasitants répond, selon Dr Pessoa Angama, président de l’ONG « assistance en détresse » et coordinateur de projet de déparasitage, à une politique visant à associer la communauté à la prise en charge de sa propre santé.

En plus, a-t-il précisé, la présence de l’enseignant qui connait mieux les enfants, assure au projet tout son efficacité. Au terme de la formation, les enseignants ont reçu pour la phase pratique dans leurs écoles respectives, un kit composé d’un pèse-personne, d’une toise et de lot de médicaments.

Les enseignant font administrer aux élèves, selon leur poids et leurs tailles, le praziquantel (600mg) et le mebendazol (500mg). Cette phase pilote de déparasitage ne prendra en compte que les rationnaires des cantines inscrites au projet PAM, soit plus de 50 mille élèves des départements de Gagnoa, Sinfra et Oumé.

Concernant le département d’Oumé cette phase porte sur 9.723 élèves des inspections de l’enseignement primaire d’Oumé et de Diégonéfla, a indiqué Dr Pessoa Angama.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire/ Le bloc administratif du collège de proximité de Borotou livré

Publié

on

Le collège de proximité de Borotou, chef-lieu de sous-préfecture situé à 63 km de Touba, a vu la remise, samedi, de son bloc administratif construit par le Conseil régional du Bafing à un coût de 32 millions de francs CFA.

Cette cérémonie présidée par le sous-préfet de Koro, Benié Kouakou et en présence du président du Conseil régional Diomandé Lassina et du directeur régional de l’Education, Issouf Doumbouya, a vu la participation des populations venues des différents villages de la sous-préfecture de Borotou.

« Le collège devait être achevé et livré pour cette rentrée scolaire 2017-2018, mais malheureusement, l’entrepreneur qui avait en charge la construction des classes, a été défaillant», Diomandé Lassina qui a promis que le collège ouvrira à la rentrée scolaire 2018-2019.Le 1er adjoint au maire de la commune de Borotou, Bakayoko Soualio et le chef du village de Borotou, Dosso Abdoulaye Kader, ont adressé les remerciements des populations au président du Conseil régional et émis le souhait que les travaux de la construction des salles de classe démarrent. « Nous sommes déjà satisfaits et convaincus que notre collège ouvrira l’année scolaire 2018-2018 », a ajouté le chef du village.

Quant à Issouf Doumbouya, il a salué cette action du Conseil régional et toutes celles qui ont été faites en faveur de l’Ecole.

« La sous-préfecture de Borotou comporte une panoplie scolaire suffisante pour qu’enfin un collège voit le jour. Pour que ce collège ouvre l’année prochaine, il faut qu’au moins un bâtiment de quatre classes soit construit avant six mois. Nous comptons sur le président Diomandé qui nous l’a promis », a-t-il insisté.

Après les remerciements au président du Conseil régional, le sous-préfet a insisté sur l’inscription de tous les enfants à l’école, insistant sur l’établissement de leurs extraits de naissance.

A la promesse du président Diomandé Lassina de l’ouverture prochaine du collège de Borotou, a succédé la pose de la première pierre des classes à construire.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 701 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS